SECTEUR BTP

> Suivi d’équipement

> Tracking

> Sécurité des personnels

> Prévention des HAVS

1. Le constat

 A ce jour le secteur du BTP est un secteur très significatif, car représente un indicateur de la dynamique de notre économie. C’est aussi un secteur en très forte mutation notamment à cause de l’arrivée du BIM (Building Information Modelling) mais également de l’arrivée de nouvelles technologies en termes de suivi des chantiers, de suivi des matériels, d’optimisation de l’approvisionnement et enfin de l’amélioration de la sécurité.

Dans ce dernier chapitre il faut dénombrer à ce jour plus de 100 000 accidents du travail déclarés chaque année ! Or les technologies liées aux objets connectés permettent de mieux prévenir un certain nombre d’accidents.

De même pour tout ce qui concerne  le tracking d’équipements, les puces et balises glissées au cœur des matériaux et des équipements permettent de mieux en contrôler leur usage et leur suivi.

Le BIM enfin dans un effort de « digitalisation » du processus de conception permet en lien avec des capteurs situés aux bons endroits de valider un principe de conception, voire un choix architectural. Ceux-ci une fois le bâtiment achevé renseigneront les techniciens de maintenance sur l’origine d’une défaillance, voire permettront d’anticiper cette défaillance en analysant les données en continu.

Ainsi, aujourd’hui, les sociétés de construction observent en temps réels l’évolution de leur ouvrages, s’assurent des bonnes conditions de travail de leur compagnons et remettent à leur clients finaux des outils numériques qui leur permettront de suivre et surveiller la construction puis l’exploitation tout au long de sa vie.

2. Notre proposition

E-novACT est susceptible d’intervenir sur différents sujets au titre d’une démarche d’amélioration de la qualité des ouvrages ou de la sécurité des personnels.

Concernant la qualité, les apports sont par exemple le suivi des équipements de chantier, le calcul du taux d’engagement réel des machines, en effet un matériel peut être présent sur un chantier, mais ne pas être utilisé. Dans la même perspective le suivi en continu d’équipements par des capteurs indépendants de leur commande permet de signaler des prémisses de dysfonctionnements, autorisant une intervention de maintenance en heure creuse et d’optimiser ainsi le taux d’usage d’un équipement très sollicité (grue, centrale à béton, chargeuse,…).

Il est également souhaitable d’améliorer autant que possible la sécurité des personnels, sans entraver leur action et sans empiéter sur leur liberté de mouvement. C’est ce qui a amener e-novACT à développer un concept de « Smart EPI » qui a pour vocation la prévention d’un certain nombre d’accidents ou de syndromes type Hand Arm Vibration Syndrome dont sont victimes nombre de travailleurs utilisant des systèmes soumis à de fortes vibrations. E-novACT a gagné en Novembre 2016 le Challenge organisé par Orange Edf et Air Liquide sur ce thème.

Enfin le positionnement de capteurs au cœur des ouvrages ouvre la voie à leur suivi tout le long de leur existence. Dans le domaine de l’anticipation de pannes, les objets connectés permettent cela à moindre coût. De plus une vision longitudinale de l’évolution de certains paramètres de température, de consommation électrique, de pression différentielles sur les systèmes de VMC par exemple permettent d’en savoir beaucoup sur la fatigue de certains équipements et d’y intégrer le savoir-faire des personnels d’exploitation à travers une démarche de deep learning.

De façon plus globale nous proposons une démarche pragmatique fondée sur une organisation projet d’une part et sur approche système d’autre part. En effet la conception d’un tel système doit être globale et de bout en bout (du capteur au traitement dans le back end). Nous disposons de l’ensemble des expertises nécessaires à leur mise en œuvre ainsi que des partenariats plus spécifiques si nécessaire.